Convoi pour Samarcande

Traduit du RUSSE par MAUD MABILLARD

À propos

Dans les années 1920, en URSS, la famine fait rage dans la région de la Volga. Le gouvernement soviétique met sur pied des convois d'évacuation pour sauver les enfants. C'est l'un de ces trains que l'officier de l'Armée rouge Deïev prend en charge, avec à son bord cinq cents enfants, qu'il doit acheminer de Kazan, la capitale du Tatarstan, jusqu'à Samarcande. Pour atteindre le Turkestan, terre d'abondance épargnée par la famine, il faut faire un long voyage de milliers de kilomètres à travers les forêts de la Volga, les steppes de l'Oural, puis les déserts d'Asie centrale.

Au cours de ce périple, Deïev et ses passagers rencontrent des femmes et des hommes qui les aident et les nourrissent - héros du quotidien, bandits ou fonctionnaires au double visage. Avec la commissaire Blanche et l'infirmier Boug, il tente de protéger les enfants de la faim, de la soif, de la peur et du choléra. Deïev devra faire face aux fantômes de son passé, aux crimes commis au nom du pouvoir soviétique, et à la cruauté de son pays, pour lequel la vie humaine a si peu de valeur. Par son courage et sa bonté, cet homme sauve des centaines de vies ; en s'élevant contre les crimes de l'État soviétique, il montre un chemin possible vers la rédemption.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Gouzel Iakhina

  • Traducteur

    MAUD MABILLARD

  • Éditeur

    Noir Sur Blanc

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    24/08/2023

  • Collection

    Litterature Etrangere

  • EAN

    9782882508607

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    564 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gouzel Iakhina

  • Naissance : 1-1-1977
  • Age : 47 ans
  • Langue : Russe

Gouzel Iakhina est née en 1977 à Kazan, au Tatarstan (Russie). Elle a étudié l'anglais et l'allemand à l'université de Kazan, puis a suivi une école de cinéma à Moscou, se spécialisant dans l'écriture de scénarios. Son premier roman, Zouleikha ouvre les yeux, est immédiatement devenu un best-seller en Russie à sa parution en 2015. Il a été traduit dans plus de trente langues et a reçu de grands prix littéraires, dont les prestigieux Bolchaïa Kniga et Iasnaïa Poliana 2015. Gouzel Iakhina vit aujourd'hui à Moscou. Les Enfants de la Volga est son deuxième roman.

Découvrez un extrait PDF
empty